CONTACTEZ-NOUS : +33 (0)4 93 80 25 47

Réduire son ISF avant le 15 juin en le rendant utile

0

Ouf, votre déclaration de revenus est terminée, mais vite il faut passer à l’ISF ….

Et le payer, en attendant celui de l’année prochaine dont la base devrait n’être constituée que de vos biens immobiliers et deviendrait l’Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), sans modification du barème.

Et en attendant, vous vous demandez certainement comment en baisser le montant dû…. Avant le 15 juin !

Deux solutions s’offrent à vous : diminuer la base taxable et/ou réduire le montant de l’impôt.

 

1. Diminuer la base taxable

Vous avez certainement investi, sans nécessairement le savoir, dans des biens auxquels s’applique une exonération.

Vos biens professionnels sont par nature entièrement exonérés, tout comme les œuvres d’art et les antiquités.

Il existe également des biens partiellement exonérés : votre résidence principale (avec une éventuelle décote supplémentaire dans le cas d’une détention en indivision) et les forêts bénéficient d’un abattement de respectivement 30% et 75% de leur valeur vénale.

A ce jour, la base de l’ISF est calculée à partir de vos actifs, diminués de vos dettes et de l’ISF théorique. Ce passif est constitué par exemple des emprunts restant dus sur les éléments patrimoniaux présents à votre actif et les dettes fiscales (taxe foncière, taxe d’habitation, impôt sur le revenu ….).

 

2. Réduire l’impôt à acquitter

Un peu tard pour optimiser la base de votre ISF, reste à trouver un moyen pour réduire le montant de l’impôt dû, en investissant autrement, avant le 15 juin.

Oui mais comment ?

  • Les dons faits aux fondations d’utilité publique et à certaines associations sont déductibles à 75% de leurs montants et dans la limite de 50 000 € par an. Et pour annuler totalement l’ISF il suffit de diviser le montant de l’ISF dû par 0,75, cela vous donne le montant du don.

Par exemple si vous voulez soutenir le tissu économique local en aidant les créateurs d’entreprise, voici une solution de défiscalisation qui nous tient particulièrement à cœur.

  • L’investissement en direct dans des PME vous permet de déduire de votre ISF 50% du montant investi dans la limite annuelle de 45 000 €.

Regardez autour de vous, il y a certainement une PME locale qui vous inspire et dans laquelle vous investiriez bien ? C’est le moment ! On en une qui nous est chère chez Skynet donc n’hésitez pas à la soutenir

  • Cette même règle s’applique aussi aux achats de parts de FIP et de FCPI, mais le plafond pour ces investissements est abaissé à 18 000€.

 

Donner à des associations qui véhiculent des valeurs auxquelles ont tient, ou investir dans des PME locales qui nous inspirent, voilà comment rendre son ISF utile !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à appeler Valérie Ammirati qui vous guidera vers la solution la plus adaptée à votre situation.

Partager :

Laisser un commentaire