CONTACTEZ-NOUS : +33 (0)4 93 80 25 47

Commerçants, artisans, vendez plus avec le digital 

0

La période de Noël et des fêtes de fin d’année sont habituellement très importantes pour le commerce et l’artisanat. Alors celles de 2020, on en parle ? Quelle qu’ait été votre organisation pour ces derniers jours de l’année, la situation nous impose de penser aux premiers mois de 2021 et aux dispositions qui seront prises pour continuer de juguler cette pandémie.

Il est temps de s’organiser, de se mettre en ordre de bataille, pour recevoir, pour ceux qui le peuvent, un nombre restreint de clients lorsque l’on se trouve dans le cadre d’un protocole sanitaire renforcé (pour rappel : https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/covid19-soutien-entreprises/FAQ_Protocole_Commerce_VF.pdf )

Mais cela ne suffira pas pour tout le monde. Il faut également penser à diversifier vos canaux de vente. Vous en avez entendu parler c’est sûr ! Vous vous êtes dit cent fois qu’il fallait passer le cap mais n’avez jamais osé le faire, ou pris le temps de le faire. Nous vous parlons bien sûr de la digitalisation d’une partie de votre activité, de multiplier les occasions de servir vos clients. Trop compliqué ? Trop cher ? Trop long à mettre en place ? En effet, cela peut se vérifier dans certaines situations. Mais on se détend, on va vous expliquer les grandes lignes et on va bien sûr vous donner des petits plus pour limiter les risques financiers en vous appuyant sur des outils déjà existants. 

Allez on y va !     

 Tout d’abord on va tordre le cou à un mot barbare : Phygital 

On parle de commerce phygital ou de phygitalisation. Il n’est pas très esthétique et il donne l’impression que l’on évoque une notion très complexe. Si l’on prend la définition un peu pompeuse, « Le phygital commerce est un point de vente physique qui intègre les données et méthodes du monde digital dans l’optique de développer son chiffre d’affaires ».

Mais si on simplifie tout cela, c’est pour un commerçant ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et vendre non seulement dans sa boutique (Physique) mais également en s’appuyant sur le digital. Phy-Gital, vous l’avez ? En gros, cela peut simplement consister à vendre vos produits sur une Marketplace, en plus de votre boutique. C’est le digital qui se met au service des magasins physiques.

 Explorons différentes possibilités : 

  • Bénéficier d’une offre clé en main pour votre boutique en ligne

De nombreux acteurs du digital vous proposent de créer votre espace digital pour vendre en ligne en utilisant leur outil clé en main. C’est généralement relativement simple et à la portée de tous. La contrepartie est que vous êtes dans un cadre restreint et que vous ne pouvez pas personnaliser tout ce que vous souhaitez. Mais l’immense intérêt de cette option est le fait que vous n’avez pas à développer entièrement votre boutique en ligne et donc n’avez pas le gros investissement financier (et de temps !) de départ à fournir et ne touchez donc pas à votre précieuse trésorerie (qui reste plus que jamais le nerf de la guerre). Cela fonctionne généralement sous forme d’abonnement mensuel. Bien sûr, il vous faudra étudier précisément, selon votre besoin, le type d’offre, de coût et surtout l’engagement en terme de durée qui vous sera imposé. Soyez très vigilant sur ce point, car certains opérateurs ne sont pas très loyaux.

Nous vous avons mis quelques liens ci-dessous, d’acteurs, locaux ou non, qui ont mis en place des offres spécifiques en ces temps de crise sanitaire.

Exemples :
– Wizishop (gratuit 3 mois) https://www.wizishop.fr/ecommerce-solidaire

– So local (offres, gratuité de certains services) https://www.solocal.com/offre-speciale-confinement

– Sauvons nos commerces (plateforme pour tous les commerces de France) https://sauvonsnoscommerces.herokuapp.com/ 

– Pour les restaurateurs, snacks https://www.ollca.com https://www.epicery.com 

– Spécificité pour les fleuristes https://www.evoluflor.fr/ledigitalauserviceduvegetal/

  • Vendre ses produits grâce aux géants du commerce en ligne

Les géants du commerce en ligne sont souvent décriés (probablement à juste titre sur certains points) mais ils peuvent présenter un certain nombre d’intérêt. Notamment avec leur puissance de frappe en terme d’audience, vous pouvez avoir accès à un marché assez gigantesque.  En plus, en cette période ils proposent également des offres très abordables afin que vous puissiez tester ces outils. A vous bien sûr d’en profiter et d’en tirer le meilleur parti tant que cela est possible. Nous avons ici pris l’exemple d’Amazon et de Cdiscount.

  • Vendre sur Amazon

Les 5 étapes pour vendre ses produits sur Amazon après avoir créé son compte :

1 – Choisir la catégorie des produits à vendre

2 – Sélectionner un point de vente, en fonction du nombre d’articles que vous souhaiteriez vendre par mois (compte basic 0,99€/ article + frais de vente ou 39€ HT/ mois + frais de vente)

3 – S’inscrire et répertorier ses produits

4 – Vendre ses produits

5 – Expédier ses produits et encaisser

Plus de détails : https://services.amazon.fr/services/vendre-sur-internet/comment-ca-marche.html 

  • Vendre sur Cdiscount

Le dispositif d’accompagnement mis en place pour les TPE et PME françaises :

– La gratuité de l’abonnement standard (au lieu de 39,99€/mois HT) et des commissions préférentielles jusqu’au 30 avril 2021

– L’accompagnement renforcé depuis la création de votre boutique jusqu’à la publication de vos offres

– La possibilité de proposer le Click & Collect dans votre point de vente

– Des tarifs négociés avec leurs transporteurs pour les expéditions de vos produits

– Une visibilité sur le site Cdiscount dans un espace réservé aux offres des commerçants français

– La mise à disposition d’un mini-site « MyShop » permettant d’avoir une vitrine personnalisée

Plus d’infos : https://marketplace.cdiscount.com/dispositif-tpe-pme-francaises/ 

Zoom sur le Click and Collect, ou clique et rapplique ou cliqué-retiré, c’est comme on préfère !  

Le principe est simple, on commande en ligne et on vient récupérer son article en magasin. 

Cela peut se faire via votre boutique en ligne mais également sur un simple formulaire dans votre site vitrine (un bon vieux Google Forms peut rendre bien des services), via des messages sur vos pages de Réseaux Sociaux, voire par téléphone. Du coup, vous n’aurez pas besoin obligatoirement de système de paiement en ligne, votre client pourra payer en venant récupérer son produit.

Vous pouvez bien sûr, pour cette solution, passer par des Marketplace existantes dont nous avons parlé auparavant. Par contre, attention à bien gérer votre stock pour ne pas vous retrouver à avoir vendu des produits que vous n’avez plus ! Par ailleurs, vous entrez dans le cadre de la vente à distance dans lequel le consommateur à un droit de rétractation porté à 14 jours.

Quelques appli de Click and Collect :

https://www.tastycloud.fr/click-and-collect-restaurant/

https://www.nice-eshopping.fr/

https://www.digitiz.me/a-propos/ 

Une Plateforme d’aide digitale pour les commerçants/artisans 

Le gouvernement a mis en place un site qui recense un certain nombre d’outils numériques à des prix abordables pour vous aider, que vous soyez artisans ou commerçants et catégorisé selon votre besoin. Création de site web, solution de livraison, rejoindre une Marketplace, vous trouverez la solution adaptée pour vous.

https://www.clique-mon-commerce.gouv.fr

• Des mini-formations gratuites : les Digital Labs d’Initiative Nice Côte d’Azur

L’association organise des « Digital Labs » ou petites séances de formation gratuites pour tous les indépendants (il suffit d’avoir un numéro SIRET) sur des thèmes pratico-pratiques comme mettre en valeur ses produits avec de belles photos sur smartphone, ou établir des routines simples pour sa communication digitale…. Le programme est publié chaque mois sur la page Facebook d’Initiative.

Quelles sont les aides financières possibles ?  

Nous avons répertorié pour vous quelques aides financières ou opérations qui pourraient vous être utiles pour franchir le cap de la digitalisation de vos ventes.

> L’opération « Sauvez Noël » consiste à accompagner et aider les commerçants qui n’ont pas ou très peu pu ouvrir ces derniers temps, en les aidant à vendre leurs produits et services. C’est un acte de solidarité pour les privilégier face à la grande distribution.

http://sauvernoel.maregionsud.fr/ 

Mode d’emploi :

– Vous êtes automatiquement sur la plateforme si vous êtes référencé sur PagesJaunes

– Si vous n’êtes pas référencé, inscrivez-vous gratuitement sur la plateforme https://www.solocal.com/landing/inscription-pagesjaunes 

– Si vous n’avez pas de site internet, la région met en place un dispositif pour digitaliser votre entreprise avec des aides http://www.maregionsud.fr/digitalisation-entreprises 

> Subvention de la Métropole Nice CA pour l’acquisition d’outils digitaux : dépenses éligibles et modalités pratiques

Les petits commerces et artisans de moins de 5 salariés dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 250 000 euros peuvent donc percevoir une aide pour les dépenses en solutions digitales qui concernent :
– Le développement, l’acquisition de site
– Les solutions digitales de gestion, comptabilité, liaison caisse, gestion des stocks, fournisseurs
– Les solutions digitales de gestion des ressources humaines
– Les solutions digitales de gestion de la relation client
– Les référencements, le nom de domaine, l’hébergement, la fidélisation, l’achat de mots-clés, publicité…
– Le Click and Collect
– La vente en ligne

Pour obtenir cette aide, les modalités pratiques sont à retrouver ici : https://aidesecocovid19.nicecotedazur.org/ 

> La Région Sud met en place différents dispositifs d’aides régionaux pour la digitalisation.

– Le dispositif Coach digital afin de préparer la sortie de cette crise grâce au numérique et des applications qui aideront les entreprises en difficultés à surmonter cette épreuve (cyber-attaques, mettre en place la vente en ligne…).

Modalités du dispositif :

Ce dispositif est réservé pour les entreprises de moins de 20 salariés, domiciliés sur le territoire régional.

La Région Sud met à la disposition des entreprises accompagnée des consultants experts sur un large spectre de thématiques numériques liées au contexte de crise :

Webmarketing, communication, présence en ligne 

– Cybersécurité

– Outils métiers et collaboratifs

La prestation pourra aller de l’aide conception (rédaction de cahier des charges) à la réalisation (site web, compte réseaux sociaux, etc.). Au total, le dispositif prévoit de délivrer 250 accompagnements.

Déposer sa candidature : https://entreprises.powerappsportals.com/SignIn?ReturnUrl=%2Faccueil-utilisateur%2F 

– Le dispositif REACTION (qui était initialement réservé au secteur du tourisme) pour les artisans, commerçants et petites entreprises obligés de fermer leur commerce avant les fêtes de Noël. La Région Sud veut octroyer une subvention d’investissement d’un montant compris entre 2000€ et 5000€ aux entreprises, artisans, commerçants, de 20 employés ou moins, en priorité situé dans le centre-ville, subissant une fermeture totale ou partielle liée à la crise sanitaire.

Vérifiez l’éligibilité des projets :

Les projets éligibles sont les investissements amortissables, réalisés à compter du 1er novembre, contribuant à la digitalisation de l’entreprise et permettant de s’adapter aux modalités de vente imposées par la crise sanitaire (vente en ligne avec retrait ou livraison de commande…) et plus précisément :  

– L’acquisition ou le développement d’outils numériques

– Les aménagements spécifiques et achats permettant la mise en œuvre de solutions de vente en ligne, retrait et livraison de commande, etc…

Demande de subvention :

https://subventionsenligne.maregionsud.fr/ 

Vous l’aurez compris, cette crise ne nous laisse aucun répit, mais c’est également l’occasion de peaufiner votre digitalisation, pour que cet hiver ne vous soit pas trop rude, et que vous puissiez profiter de la reprise qui viendra, sans nul doute au printemps, avec les hirondelles. 

Partager :

Laisser un commentaire