CONTACTEZ-NOUS : +33 (0)4 93 80 25 47

RECRUTER UN JEUNE DE MOINS DE 26 ANS

0

Nous ne vous apprendrons rien en vous disant que l’impact économique de la crise sanitaire sur l’emploi a été d’une importance sans précédent.

Depuis la fin du confinement, beaucoup de jeunes se sont retrouvés sans travail, même sans stage, ou sans perspective d’en trouver un. Les entreprises ayant connu une forte baisse de leur activité ont dû souvent prendre la décision de supprimer des postes et, on s’en doute, les créations de postes sont devenues des denrées rares.

Pour éviter une augmentation massive du chômage, des aides ont été mises en place par l’État afin de soutenir les entreprises et les associations dans l’insertion des jeunes en recherche d’emploi avec notamment avec le plan « 1 jeune, 1 solution ».

Ce n’est pas le moment d’embaucher, allez-vous nous dire ! Certes, les temps sont incertains et chacun d’entre nous pense à « resserrer les boulons » pour se préparer à un hiver maussade à tout le moins.

Cependant une crise, c’est bel et bien le moment de revoir notre organisation, de tenter de créer un poste que l’on aurait jugé trop cher, d’oser intégrer un profil un peu différent, bref d’évoluer.

Et pour évoluer, rien ne se compare au regard d’un jeune. Les jeunes sont notre avenir, et c’est le moment de leur mettre le pied à l’étrier, de les accompagner, de les intégrer, et de recevoir en échange cette fraîcheur de vue à laquelle on n’est peut-être plus habitué.

Embaucher un jeune c’est aussi lui permettre de grandir avec nous, lui inculquer notre culture d’entreprise, et conserver ainsi des collaborateurs en ligne avec nos valeurs.

Et pour terminer de vous convaincre que c’est vraiment le moment de le faire, nous avons listé pour vous les aides que le gouvernement vient de mettre en place dans ce fameux plan. De plus, pour certaines aides, le taux d’aides a augmenté.

  • L’aide à l’embauche des jeunes :

L’État compense cette charge à hauteur de 4 000 € pour tout jeune recruté entre le 01/08/2020 et le 31/01/2021 dans le cadre d’un CDI ou d’un CDD pour une durée minimum de 3 mois. Notez bien que cette aide n’est pas cumulable avec les aides de l’État liées à l’insertion ou au retour d’un emploi, celle-ci vise uniquement les nouvelles embauches. L’aide est versée trimestriellement pendant un an.

  • L’aide exceptionnelle à l’apprentissage :

L’État propose d’aider les entreprises à hauteur de 5 000 € pour un alternant de moins de 18 ans, et de 8 000 € pour en alternant de plus de 18 ans, pour un contrat signé entre le 1er juillet 2020 et le 28 février 2021. Cela concerne tous types d’alternances : en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. À partir de cette année, l’aide profitera également aux alternants en Master.

L’État a mis en place 100 000 postes supplémentaires pour des missions en Service Civique de 16 à 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap. Ces postes couvrent une multitude de domaines d’action. Ces missions ne sont pas des emplois, cependant elles sont indemnisées, et donc financées par l’État. Si vous êtes une association, vous pouvez également en bénéficier.

  • Prime jeunes talents qualifiés

Pour les jeunes ayant au minimum un Bac +2 et recrutés dans le secteur de la transformation écologique et de la transmission des savoirs numériques, l’employeur peut percevoir une aide de 4 000 € s’il est labélisé « Volontariat Territorial en Entreprise » par BPI France. Elle concerne les territoires d’industrie. Dans notre région cela concerne Carros, Sophia Antipolis, Cannes, et Grasse.

Pour votre culture générale, le plan prévoit aussi :

  • L’aide à l’emploi sportif

N’ayant bénéficié d’aucune aide spécifique au sport pendant le confinement, un plan de relance a été mis en place cette rentrée et près de 2 500 jeunes, dans le cadre de l’action de l’Agence Nationale du Sport se sont orientés vers des emplois dans le monde du sport. Ces postes sont financés par l’ANS à hauteur de 40% maximum sur un coût global dans la limite de 12 000 € par ans et sur 2 ans.

  • L’aide à l’emploi FONJEP

Cette aide est destinée aux associations et aux organismes d’éducation populaire pour qu’elles puissent se développer et se consolider. 2 000 emplois supplémentaires ont donc été créés afin de répondre aux besoins sociaux. Ces postes ont pour but d’embaucher des salariés permanents qualifiés et d’aider les organismes sociaux ayant moins de ressources.

Comme nous le disions il y a deux ans, embaucher un jeune c’est transmettre l’espoir : convaincre les débutants que la réussite n’est pas réservée aux élites.

Et comme le souligne Thierry Marx dans L’homme positif, c’est un moyen de ne pas garder ses recettes pour soi mais les transmettre, c’est faire preuve de solidarité en montrant qu’une équipe est une chaîne, qu’aucun maillon ne peut faire bande à part, et dans le genre de période que nous visons, c’est essentiel.

 Alors si nous vous avons convaincu, et que vous souhaitez recruter un jeune pour la rentrée, appelez la Skynet Team, elle vous dira comment faire, à quelle aide vous êtes éligible, et vous assistera tout au long de cette belle expérience.

Partager :

Laisser un commentaire