CONTACTEZ-NOUS : +33 (0)4 93 80 25 47

2021 ….. Reconstruire des fondations

0

Début 2020, notre vœu le plus cher était de vous aider à bâtir votre cathédrale…. Eh bien on pourrait recycler (c’est tendance) notre parabole qui, vous l’aviez compris, faisait également allusion à l’incendie de Notre Dame de Paris, en comparant les manœuvres de sauvetage auxquelles notre équipe est aux prises depuis le mois de février, avec l’œuvre des ouvriers suivis dans ce magnifique documentaire…. sorti pendant le confinement, et qui m’a véritablement inspirée.

C’est pourquoi je dédie cet article à ma merveilleuse équipe, qui jamais tant que cette année n’aura mérité son titre de garde rapprochée du chef d’entreprise.

Entre deux articles techniques destinés à vous accompagner pendant la crise, nous vous avons conté notre printemps puis nos vacances dans ce blog, et aucun d’entre nous n’a vraiment envie de vous parler de notre automne, ni des hirondelles qui reviendront comme chacun sait en 2021.

Pendant cette période, chacun d’entre nous a, je crois, à un moment donné, eu envie de monter dans une Delorean, et de partir loin.  C’est ce que j’ai fait, sur un coup du hasard, quand en recherchant une citation que j’ai toujours goûtée, je suis tombée inopinément sur une vidéo reprenant une conférence de son auteur, Christian Lemoine.

Christian Lemoine, j’ai eu la chance de le voir au CJD dans les années 80, et sa vision du management m’a inspirée à un point que je n’avais pas réalisé jusqu’à ce jour, en écoutant cette conférence sur le management positif.

Cette vidéo, je l’ai tout récemment partagée avec deux entrepreneurs quadragénaires qui me sont chers, et à ma grande surprise, les deux sont revenus vers moi inspirés par cet homme et sa vision, 35 ans après moi.

Aussi c’est cette vision que je voulais partager avec vous, pour finalement après cette année qu’on voudrait effacer, revenir aux fondamentaux, reconstruire des fondations, dans ce monde d’après dont on ne sait rien au fond, si ce n’est qu’il sera source de réinvention.

Si vous en avez le temps, et que vous ne vous laissez pas impressionner par les quelques premières minutes so 80’s (y compris cette superbe cravate dorée brillante, mais c’est aussi ça, retourner dans le passé), regardez cette conférence.

Sinon, et si vous avez pris goût aux petits résumés critiques de mes lectures, suivez-moi dans ma Delorean, et vous verrez à quel point les règles du management positif des années 80 résonnent en nous.

Christian Lemoine observe que les équipes qui gagnent ont 5 comportements majeurs, et lorsque les 5 sont appliqués, quelle que soit la conjoncture, ces équipes réussissent (alléchant, non ?).

Le rêve prime le réel : ceux qui rêvent le monde changent le monde. Ceux qui gagnent sont ceux qui ont un grand projet à 3, 4 ou 5 ans. Contrairement à ce qu’on nous raconte dans les écoles, il faut rêver. Le rôle premier d’un dirigeant n’est pas d’être réaliste mais d’être un visionnaire, de ne pas prendre le monde tel qu’il est, mais tel qu’il le veut.

La passion de servir (le client) prime le produit. Les équipes qui gagnent sont celles qui ont la passion de servir. On a le chiffre d’affaires que l’on mérite : il est proportionnel au plaisir que l’on offre. Lorsqu’il n’y a pas de demande c’est que l’offre est insuffisante. L’entreprise qui réussit a de l’âme, se demande constamment comment faire plaisir, faire réussir. Si l’on ne croit pas que notre produit ou service va changer la vie de notre client, il faut changer de produit.

Le perfectionnement permanent du métier prime le marché. L’entreprise qui gagne fait peu de stratégie, elle passe son temps à ciseler chaque jour chacun des détails de son métier de base. Depuis l’accueil jusqu’au suivi, pour réussir il faut être plus précis que l’autre. Le rôle du leader est de travailler le détail, y compris la façon de décrocher le téléphone, celle de remercier en raccrochant, celle de raccompagner un client pour prendre congé.

Le plaisir prime la compétence. Les équipes qui gagnent sont celles qui ont du plaisir à travailler parce qu’elles ont un manager positif, qui passe plus de temps sur ce qui va bien que sur ce qui ne va pas. Il est toujours urgent de faire un compliment, jamais de faire un reproche. C’est en valorisant les gens sur les points où ils sont forts, qu’ils deviennent plus forts sur ces points, et moins faibles sur les points où ils sont faibles. Chaque compliment rend le travail plus motivant, le collaborateur plus confiant, et la confiance fait réussir. Parler des progrès, des réussites, augmente le plaisir, et l’envie de faire mieux.

L’élégance morale prime le résultat. Les équipes qui gagnent sont celles qui prennent le temps de définir quelques règles du jeu, des règles morales qui sont leur fierté. On doit être fier de chaque centime gagné. On rembourse les clients mécontents, même s’ils trichent. A gagner sans éthique on gagne sans durer. Quand quelque chose n’est pas parfait, on l’admet et on corrige. 

Et le 6è comportement : Faire la fête tout le temps, fêter les petits progrès comme les grandes victoires. La fête récompense la performance des meilleurs, efface les ratés des moins bons.

Grâce à ces 5 règles, les équipes génèrent plus de résultats, avec moins d’efforts et plus de plaisir. 

C’est ce que votre garde rapprochée vous souhaite de tout son cœur pour cette année qui commence…… Qu’elle vous soit légère et lumineuse.

Bonne année 2021 ! 

Partager :

Laisser un commentaire